Séniors

vie_quotidienne_seniors_passy_flore_2.jpg

vie_quotidienne_seniors_passy_flore_2.jpg, par cdeker

La résidence autonomie "Passy-Flore"

Construite en 1975 et mise aux normes en 2013, la résidence autonomie « Passy-Flore» est administrée par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Passy. Elle comprend 60 studios et une salle de restauration dédiés aux séniors. Elle permet à chacun de préserver un « chez soi », dans une structure collective. Les appartements refaits à neuf, sont loués vides a n que les locataires puissent recréer leur univers. C’est un lieu de vie ouvert, dans un environnement sécurisé. Le personnel est présent 24h/24. Les résidents sont encouragés à vivre de manière autonome, à réaliser eux-mêmes certains actes de la vie quotidienne. Cependant, ils peuvent bénéficier d’une aide si nécessaire.

Le petit déjeuner et le dîner se prennent dans l’intimité du studio. Le résident peut ainsi cuisiner et recevoir sa famille ou ses amis. À midi, il est encouragé à partager un moment de convivialité autour d’un menu équilibré au restaurant.

Des nombreuses activités et animations sont proposées : peinture sur porcelaine, gymnastique douce, sophrologie, ateliers mémoire, jeux de cartes, sorties, fêtes d’anniversaire au son de l’accordéon…

La résidence accueille toute personne retraitée, valide, autonome, de plus de 60 ans, en priorité de Passy.

http://www.santeenfrance.fr/etablissement/67253-logt-foyer-le-passy-

Pôle multigénérationnel

Projet mené par la commune de Passy et Haute-Savoie Habitat, la construction de l’extension du Passy-Flore répond à un triple enjeu :

  • augmenter  les  capacités  d’accueil  des séniors et des jeunes enfants ;
  • offrir un nouveau lieu de restauration scolaire   aux   élèves   de   primaire   des établissements à proximité ;
  • permettre  à  deux  générations  de s’enrichir mutuellement dans un lieu unique et fonctionnel.

Le nouveau bâtiment comprendra 15 logements (12 T1 bis et 3 T2 de 46 m²) destinés aux personnes âgées. Sont également prévus un appartement à vocation sociale, un restaurant scolaire de 110 couverts, une micro-crèche de 10 berceaux et une salle d’animation pour les pensionnaires du foyer.

Grâce à ce nouveau pôle, l’interaction entre les séniors et les jeunes enfants sera favorisée. L’agencement des locaux a été pensé en ce sens, avec des espaces communs. Toutefois, pour que la cohabitation soit réussie, l’intimité de chaque lieu de vie a été préservée. Dans ce cadre, les services municipaux concernés ont prévu d’organiser des ateliers multigénérationnels avec des loisirs créatifs, des activités d’éveil sensoriel ou des jeux de société. Des temps de partage seront également proposés à l’occasion de goûters d’anniversaire ou de fêtes traditionnelles. L’enfant apporte son dynamisme et son insouciance au résident, qui de son côté l’apaise. De ces échanges naitront sans aucun doute une complicité au-delà des générations.

Ce type de relation a été instauré depuis plusieurs années mais elles seront facilitées et renforcées dans le nouveau bâtiment.

Enfin, la création de ce pôle a permis de restructurer l’accueil périscolaire dans le secteur de Marlioz. La nouvelle salle de restaurant pourra accueillir dans des conditions optimales les 127 élèves inscrits, auxquels s’ajoute une cinquantaine fréquentant le FJEP, le mercredi ou pendant les petites vacances scolaires. De leur côté, les anciens locaux ont été attribués à l’accueil de loisirs associatif « Lou P’tiou Passerands ».

Cette opération est évaluée à 3,1 millions d’Euros. Le bailleur social « Haute-Savoie Habitat » est le propriétaire des murs et le maître d’ouvrage. Il a bénéficié à ce titre d’un prêt à taux zéro de la CARSAT de 362 806 €, de différents prêts de la Caisse des Dépôts et Consignations ainsi qu’une subvention de 161 756 € du Département.

De son côté, la commune de Passy lui versera une redevance annuelle de l’ordre de 98 500 € pour la partie « résidence autonomie ». Elle s’est portée acquéreur de la micro-crèche, du restaurant scolaire et du square multigénérationnel pour un montant de 1 134 310 € TTC. À ce titre, elle perçoit une subvention de l’État d’un montant de 212 918 € et de la CAF de l’ordre de 90 000 €.

 

 

En 1 clic