Plaine-Joux renforce son accueil des skis-clubs

mairie_passy_laly_chaucheprat.jpg

Passy Plaine-Joux s’appuie sur ses atouts pour attirer une nouvelle clientèle locale. Malgré la fermeture des téléskis pour raisons sanitaires, la station renforce son positionnement « famille ». André Thimjo, adjoint délégué à l’Économie et au Tourisme, explique : « Là où certaines remontées mécaniques rechignent à accueillir les enfants des skis-clubs, notre station gérée en régie municipale investit ce créneau ». Capucine Louvel, directrice des Équipements touristiques, l’assume également pleinement : « Notre équipe est prête à accueillir tous les skis-clubs qui le souhaitent. Nous mettrons en place les moyens logistiques et techniques nécessaires ». Ainsi, entre le 30 décembre 2020 et le 8 janvier 2021, le téléski « Le Blaireau » était ouvert les mardis et vendredis après-midi, ainsi que les mercredis, samedis et dimanches toute la journée. À partir du 9 janvier, c’est le téléski « Le Barmus » qui fonctionnera. Il permettra de s’entraîner sur des configurations de « géant » ou de «slalom ».

Pour soutenir cette dynamique, Capucine Louvel peut s’appuyer sur le ski-club de Passy Varan, rapidement positionné comme l’interface de ses homologues du Pays du Mont-Blanc. « Nous nous côtoyons lors des entraînements. Cela s’est imposé à nous naturellement. Il y a une bonne entente entre nous. C’est Adrien Descombes qui organise les plannings », précise Bernard Colin, son président. Déjà, les clubs des Contamines-des-Montjoie, de St Gervais-les-Bains, St Nicolas-de-Véroce et le snow board club de St Gervais ont adopté Plaine-Joux. Chamonix et Les Houches sont désormais intéressés. Soit pour une journée-type, jusqu’à 80 enfants de 8 à 18 ans, en plus de la cinquantaine du ski-club de Passy Varan.

Pour Plaine-Joux, c’est un moyen de maintenir une activité et une visibilité, rendues possibles en raison de la configuration du site (un bon enneigement et quelques téléskis au départ du front de neige). Son mode de fonctionnement offre une certaine souplesse dans la gestion des coûts du personnel pour ne pas «tourner à perte ». Les tarifs des forfaits restent donc abordables, 5€ en moyenne par enfant. Afin que tous les usagers de la station puissent pratiquer leur activité en sécurité, un corridor a été aménagé pour les skieurs de randonnée et les promeneurs en raquettes à neige.

À défaut de pouvoir accueillir tous les amateurs de glisse, l’organisation mise en place par Plaine-Joux satisfait pleinement les skis-clubs. « Nous avons fait le choix de tout mettre en oeuvre pour ouvrir les installations que la réglementation nationale autorise », précise Raphaël Castéra, Maire de Passy. « Avec l’implication des socioprofessionnels, nous sommes heureux d’accueillir les enfants des clubs du Pays du Mont-Blanc dans de bonnes conditions, ainsi que leurs parents ».  

Cette organisation ouvre des perspectives aux compétiteurs de haut niveau : les équipes de France de Télémark, féminine et masculine, s’entraînent cette semaine sur Plaine-Joux. Une nouvelle vitrine pour la commune de Passy, qui a conclu un partenariat avec une figure montante de la discipline, Laly Chaucheprat, qui a évolué au sein du ski-club de Passy Varan.

Légende photo - De gauche à droite : Clément Valentin, adjoint délégué aux Sports, à l’Education/Jeunesse et à la Communication ; Raphaël Castéra, Maire de Passy ; Laly Chaucheprat et André Thimjo, adjoint délégué à l’Économie et au Tourisme

mairie_passy_ski_club.jpg

mairie_passy_ski_club.jpg, par cdeker

En 1 clic